Incisioni del traduttore n° #1140
24 Ottobre 2021

Si finirebbe sempre per portarsene a casa un’altra. Sono come caramelle le bertucce.

Le paysage beau et harmonieux qui s’offre à mes yeux n’attend que d’être décrit, voire démantelé, démoli en somme, chêne après chaîne, après chaine…


Condividi