Incisioni del traduttore n° #1314
1 Giugno 2022

Non sarà l'emmental, tanto scavato in volto, a rovinarmi la dieta. Né a togliermi l’appetito.

Vous le reconnaîtrez depuis des signes très particuliers, propre à lui seul. L’écrivain de fait se passe de la bouffe, de ce qu’il mange avidement, soit-t-il une boîte de thon avalé debout, ou alors de maquereau peu importe justement, de la chaleur et du froid dans son bureau, encore des détails, ni par conséquent de son vestiaire et (ce qui n’est pas sympa, à lire du moins) de son igiène. C’en est qu’en écrivain (oui ce n’est pas une faute, c’est que j’avais épuisé mon participe), qu’il devient ce qu’il est. Quant à ses chaussettes, qu’il porte fièrement depuis dimanche dernier, elles lui feront un bon fromage!

Solo riso freddo, e cinico.


Condividi