Incisioni del traduttore n° #1791
8 Gennaio 2024

A poco servirà, domani, dire a quelli dell’anagrafe che la mia carta d’identità è ancora perfetta, con una faccia tanto sgualcita.

Ça fait déjà 10 jours que ma pièce d’identité a expiré; il ne me reste que trouver une langue toute neuve, à même de raconter cette vie mystique, ensuite de rénier l’écriture pour me donner au trafic des armes et des esclaves en Afrique du Nord, tout comme un de mes deux fémurs. Allez, la gloire éternelle n’est pas loine!


Condividi