Incisioni del traduttore n° #526
6 Febbraio 2020

Il est quelque chose de profondement décevant, voire inquiétant, dans l’idée que notre vie puisse être prévue dès le début, incapable de bouger sinon dans le (étroit) cercueil d’un déjà-vu, tenue en laisse par le – court – élastique d’un futur antérieur.

Chi lascerà la faticosa presa, incredibilmente non si sentirà sollevato (dalla mongolfiera).


Condividi