Incisioni del traduttore n° #745
11 Settembre 2020

C’est pourquoi il est si douloureux, jusqu’aux larmes... La réverbération du son a à faire avec la projection déchirante d’une partie de soi, que l’on regarde longuement – pour une dernière et ultime fois à la fois – s’éloigner… déjà douée d’une propre vie.

Dal canto suo, il musicista si abbandona alla musica, lui stesso musica, un attimo prima di sacrificarsi sull’altare del silenzio, e di lasciarsi andare lontano… chissà dove… da sé.


Condividi